Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une fois n'est pas coutume

Affaire Charlie Hebdo: Les Africains et leurs émotions

12 Janvier 2015 , Rédigé par Pierre-Ephèse Publié dans #Société

Certains "Nègres" s'émeuvent parce que d'autres "Nègres" s'émeuvent pour Charlie Hebdo. Et pourtant, il n'y a aucune raison qui invite des "Nègres" à s'émouvoir parce que des "Nègres" s'émeuvent. Mais que voulez-vous? "L'émotion est nègre comme la raison est hélène", dixit Senghor.

La preuve par le feuilleton Charlie Hebdo. Au moment où les Français, les plus concernés, se rassemblent pour faire front, médiatiser l'événement en faisant des émissions pour en débattre, chercher à analyser et à faire analyser, expliquer et à faire expliquer, à comprendre et à faire comprendre les faits, les Africains versent, exagérément ou non, dans l'émotion en s'attaquant les uns aux autres.

En effet, les uns blâment les autres parce qu'ils ont décidé de marquer leur grande solidarité à l'ancienne métropole et de ne pas en faire autant pour les siens. Ces "uns", se contentent tout simplement de complaintes, de critiques et de diatribes. Oubliant qu'ils peuvent eux-mêmes initier des mouvements de masse pour soutenir les victimes africaines.

Et puis qu'est-ce qu'ils ne comprennent pas? En Afrique les choses ont toujours été ainsi. Il y a toujours du monde aux funérailles d'un riche et très peu aux funérailles d'un pauvre. Tout simplement parce que "l'émotion est nègre". Et chez le riche, il y a beaucoup plus d'émotion à vivre, à partager, peut-être aussi à monnayer...

Affaire Charlie Hebdo: Les Africains et leurs émotions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article